Archives par mot-clé : Hydrocarbon

BP oil spill did $17.2 billion in damage to natural resources, scientists find

by Virginia Tech, April 20, 2017 in ScienceDaily


The 2010 BP Deepwater Horizon oil spill did $17.2 billion in damage to the natural resources in the Gulf of Mexico, a team of scientists recently found after a six-year study of the impact of the largest oil spill in US history.

This is the first comprehensive appraisal of the financial value of the natural resources damaged by the 134-million-gallon spill.

China Gas Output Rises to Record as Coal Production Rebounds

by Bloomberg News, April 17, 2017


China’s natural gas production surged to a record last month and coal output rebounded as economic growth accelerated power use in the world’s largest energy user.

Natural gas production in March rose 8.2 percent from the average of the first two months of the year to a record 13.6 billion cubic meters, according to data Monday from the National Bureau of Statistics. Coal output rose almost 13 percent over the same period to average 9.67 million tons a day, the highest daily level since December, according to Bloomberg calculations based on the data.

U.S. crude oil exports went to more destinations in 2016

by US Energy Information Administration, March 28, 2017


In 2016, U.S. crude oil exports averaged 520,000 barrels per day (b/d), 55,000 b/d (12%) above the 2015 level, despite a year-over-year decline in domestic crude oil production. Even though oil exports have increased, growth in U.S. crude oil exports has slowed significantly from its pace from 2013 to 2015, when annual U.S. crude oil production grew rapidly.

Oil & Gas Editorial: Largest UK Oil Discovery This Century May Be A Russian Mountain

by Timothy Haïdar, EIC, March 27, 2017


Hurricane’s prospects are located West of Shetland, an area that has promised much in terms of the 12 to 24 billion remaining barrels of oil equivalent (boe) said to be lurking on the UKCS. The GLA announcement represents a rare chink of light glistening in the murky waters of an industry at its lowest ebb since production began in the 1960s.

“No country would find 173 billion barrels of oil in the ground and just leave them there.”

by David Middleton, March 20, 2017


Firstly, the prime minister is exactly correct: “No country would find 173 billion barrels of oil in the ground and just leave them there.” Particularly if those 173 billion barrels were proved reserves.  At $50/bbl, 173 billion barrels is worth a lot of dollars… both US and Canadian.

Secondly, the prime minister is exactly correct here too: “The prime minister has long maintained that developing fossil-fuel resources can go ‘hand in hand’ with fighting climate change.”  Since fighting climate change is about as possible as fighting plate tectonics or entropy, it absolutely “can go ‘hand in hand’ with” developing fossil fuel resources.

Interview : les sables bitumineux au Canada

par Peter Budgell, 12 février 2016


Si le Canada est le 5e producteur mondial de pétrole (derrière les États-Unis, l’Arabie saoudite, la Russie et la Chine), il le doit à ses gisements de sables bitumineux qui le placent au 3e rang en matière de réserves prouvées (derrière le Venezuela et l’Arabie saoudite). Face à la chute des cours du brut, l’Alberta est toutefois en difficultés et le Premier ministre canadien Justin Trudeau a récemment annoncé une aide financière pour relancer l’économie de cette province pétrolière. Les sables bitumineux sont d’autre part montrés du doigt en raison de leur impact environnemental. Quel sera l’avenir de ces ressources ?

Egalement : les ressources naturelles sont-elles inépuisables?

Oil – Where did it come from?

by David Middleton, petroleum geologist/geophysicist,  February 18, 2017


As the biomass is buried more deeply in the sedimentary column, increasing pressure compacts it, increasing temperature cooks it and over time, the hydrocarbons slowly migrate toward the surface because they are less dense than connate/formation water. The kerogen first cooks to heavy oil, then light oil, then wet thermogenic gas, then thermogenic light gas, then high temperature methane…

Oil – Will we run out?

By Andy May, February 17, 2017


In November, 2016 the USGS (United States Geological Survey) reported their assessment of the recent discovery of 20 billion barrels of oil equivalent (technically recoverable) in the Midland Basin of West Texas. About the same time IHS researcher Peter Blomquist published an estimate of 35 billion barrels. Compare these estimates with Ghawar Field in Saudi Arabia, the largest conventional oil field in the world, which contained 80 billion barrels when discovered. There is an old saying in the oil and gas exploration business “big discoveries get bigger and small discoveries get smaller.” …

La contribution du gaz naturel dans le mix énergétique augmente dans tous les scénarios

M.J. Nadeau, Conseil mondial de l’énergie, 2016-2017

Réunis au congrès triennal du Conseil mondial de l’énergie (CME) à Istanbul en octobre 2016, les leaders du secteur de l’énergie ont tous témoigné de l’importance des bouleversements auxquels l’industrie est confrontée. Pour nous aider à comprendre les phénomènes qui prévalent et leurs  impacts sur le secteur, le CME a publié fin 2016 son dernier rapport sur les scénarios énergétiques mondiaux(1). Ce rapport explore trois scénarios possibles à l’horizon 2060 et fournit aux experts un cadre de réflexion utile.

Fossil fuel formation: Key to atmosphere’s oxygen?

 

University of Wisconsin-Madison, December 30, 2016


For the development of animals, nothing — with the exception of DNA — may be more important than oxygen in the atmosphere. A study now links the rise in oxygen to a rapid increase in the burial of sediment containing large amounts of carbon-rich organic matter.

Also J.M. Husson and S.E. Peters, February 15, 2017


Atmospheric oxygenation driven by unsteady growth of the continental sedimentary reservoir. Earth and Planetary Science Letters, 2017; 460: 68 DOI: 10.1016/j.epsl.2016.12.012

Le gaz, vecteur incontournable du mix électrique ?

par J.P. Schaeken Willemaers

Institut Thomas More, Président du pôle Énergie, Climat, Environnement

Introduction

Le gaz occupe une place de plus en plus importante dans le mix énergétique primaire, tant dans les pays membres de l’OCDE que dans les autres.

En effet, il s’agit du combustible fossile le moins polluant, relativement faible émetteur de gaz à effet de serre (GES) et dont les réserves sont abondantes et bien réparties dans le monde.

C’est la raison pour laquelle il est également accepté dans les pays qui ont adopté une politique  bas carbone. Il convient particulièrement bien, en effet, pour générer l’électricité nécessaire à la compensation de l’intermittence de la production d’électricité renouvelable, pour la production de chaleur et pour le transport routier et maritime.

Les raisons d’utilisation du gaz sont donc multiples et ne relèvent pas, tant s’en faut, seulement des considérations climatiques.

L’évolution du marché du gaz dépend d’un certain nombre de paramètres, parmi lesquels figurent la distribution et les volumes des réserves, les progrès de la technologie, la géopolitique de production, l’efficacité de cette dernière, le transport et les changements des modes de consommation, le tout subordonné aux coûts/prix ainsi qu’à l’économie et la stabilité des pays producteurs et consommateurs. Nous y reviendrons.

Suite arguments.com

 

Quand la fiction s’inspire de la réalité : du pétrole plein les cases

en collaboration Alain Préat


Avec sa nouvelle série «Koralovski», Philippe Gauckler trace le destin d’un oligarque russe échappé de prison et prêt à déjouer les secrets explosifs des puissances pétrolières. L’actualité internationale offre une résonance singulière à ce récit inspiré partiellement de faits réels.

A la faveur d’une attaque héliportée sanglante, visiblement commanditée par un mystérieux et puissant groupe privé, un détenu s’évade d’une prison russe de haute sécurité. Il se nomme Viktor Borissovitch Koralovski. C’est un oligarque, magnat du pétrole, ennemi désigné du président Khanine, condamné à 10 ans de réclusion. Simultanément, à Berlin, un attentat nucléaire est déjoué et un mystérieux agent américain, Blasko, est retrouvé dans un état de choc, le corps ceinturé de barbelés. Les services de l’Oncle Sam sont sur les dents. De son côté, une jeune journaliste allemande est sur le point de livrer un scoop: la pénurie d’or noir annoncée depuis deux décennies serait un bluff magistral des puissances pétrolières qui cacheraient des réserves bien plus conséquentes, maintenant artificiellement les prix à un niveau élevé. Entamé de manière chorale, le récit rassemble progressivement ses différents protagonistes et charrie les éléments d’une crise géopolitique, économique et environnementale potentiellement explosive.