Archives par mot-clé : Precambrian

Le Précambrien de l’Afrique de l’Ouest : que d’événements globaux riches d’enseignements

by Alain Préat, 31 mai 2018, Académie Royale des Sciences d’Outre- Mer


Le Précambrien représente 88% de l’histoire de la Terre âgée de 4,567 milliards d’années (Ga).

C’est au cours de cette période peu connue, peu enseignée que se sont déroulés ou mis en place des événements physico-chimiques et biologiques déterminants: différenciation des enveloppes terrestres, tectonique des plaques et premières ‘pangées’ ou supercontinents, champ magnétique, chaînes de montagnes, glaciations, anoxies des bassins, remplacement du CO2-CH4par l’oxygène atmosphérique, formation de gisements (uranium, manganèse, nickel …. et même pétrole), émergence dès 3,8 Ga des procaryotes puis des eucaryotes …

Vu l’absence de fossiles stratigraphiques, et donc de biozones, la stratigraphie du Précambrien est encore très difficile, elle  est intialement basée sur la lithostratigraphie. De grands progrès ont récemment été réalisés grâce à la chimiostratigraphie istotopique (C, O, Sr….) en plus de la radiométrie absolue.

L’exposé se consacrera aux événements sédimentaires liés au Grand Evénement de l’Oxygène il y a environ 2,5-2,1 Ga (Paléoprotérozoïque) et à ceux liés à la ‘Terre Boule de Neige’ (Snowball Earth) avec la glaciation marinoenne il y a 0,635 Ga (Néoprotérozoïque), à partir des séries de l’Afrique de l’Ouest.

 

Did the transition to plate tectonics cause Neoproterozoic Snowball Earth?

by R.J. Stern and N.M. Miller, December 20, 2017 in TerraNova


When Earth’s tectonic style transitioned from stagnant lid (single plate) to the modern episode of plate tectonics is important but unresolved, and all lines of evidence should be considered, including the climate record. The transition should have disturbed the oceans and atmosphere by redistributing continents, increasing explosive arc volcanism, stimulating mantle plumes and disrupting climate equilibrium established by the previous balance of silicate‐weathering greenhouse gas feedbacks. Formation of subduction zones would redistribute mass sufficiently to cause true polar wander if the subducted slabs were added in the upper mantle at intermediate to high latitudes. The Neoproterozoic Snowball Earth climate crisis may reflect this transition. The transition to plate tectonics is compatible with nearly all proposed geodynamic and oceanographic triggers for Neoproterozoic Snowball Earth events, and could also have contributed to biological triggers. Only extraterrestrial triggers cannot be reconciled with the hypothesis that the Neoproterozoic climate crisis was caused by a prolonged (200–250 m.y.) transition to plate tectonics.